Projet

Bases du recours aux formes d’apprentissage et d’enseignement numériques dans le cadre de procédures de reconnaissance de filières de formation en école supérieure et de filières de formation en pédagogie pour la formation professionnelle

young adults in a meeting working with notebooks
La numérisation de la formation professionnelle n’a rien d’un phénomène nouveau. L’un des principaux moteurs de l’innovation dans ce domaine est l’économie, où les technologies numériques sont souvent les premières à être utilisées. Celles-ci se reflètent également dans les contenus de formation et leur transmission.

Bien que la numérisation fasse l’objet de nombreuses discussions et soit très présente dans notre société, nous en savons relativement peu sur le type de technologies numériques utilisées aux divers échelons du système de formation, la valeur qui leur est attribuée et la manière dont le recours aux technologies numériques exerce une influence sur la formation en soi. Par ailleurs, le recours à des formes d’apprentissage et d’enseignement numériques soulève également des questions relatives à la qualité et aux normes de qualité.

Cela concerne aussi les filières de formation en école supérieure et les filières de formation en pédagogie pour la formation professionnelle, dont la reconnaissance incombe au SEFRI. Sachant qu’il est de plus en plus souvent nécessaire d’évaluer des offres de formation numériques lors de procédures de reconnaissance, le projet « Intégration des formes d’apprentissage et d’enseignement numériques dans les procédures de reconnaissance de filières de formation » a été lancé dans le cadre du processus stratégique « Formation professionnelle 2030 » (www.formationprofessionnelle2030.ch). Ainsi, sur mandat du SEFRI, l’IFFP et la Haute école pédagogique de Zurich mèneront une étude commune visant à élaborer les bases d’une intégration adéquate des formes d’apprentissage et d’enseignement numériques dans les procédures de reconnaissance de ces filières de formation.

Dans ce contexte, l’IFFP et la Haute école pédagogique de Zurich tenteront de répondre aux questions suivantes :

  • À quelles formes d’apprentissage et d’enseignement numériques recourt-on dans les filières de formation en école supérieure et les filières de formation en pédagogie pour la formation professionnelle ? Comment les décrire et les catégoriser ?
  • Comment évaluer l’adéquation des formes d’apprentissage et d’enseignement basées sur les systèmes numériques eu égard aux exigences spécifiques ?
  • Quels bons exemples trouver dans les domaines concernés ? En quoi se démarquent-ils ?
  • Quelles répercussions sur les procédures de reconnaissance se justifient ? Quelles adaptations faut-il éventuellement apporter aux concepts, notions et indicateurs ? Les formes d’apprentissage et d’enseignement basées sur les systèmes numériques peuvent-elles être prises en compte comme enseignement présentiel ou travail personnel, ou faut-il créer de nouvelles catégories ?

L’objectif de cette étude est d’élaborer un rapport présentant les conséquences éventuelles pour les procédures de reconnaissance et recommandant les modifications qui s’avéreraient nécessaires.

Méthode
  • Analyse documentaire des publications spécialisées sur les formes d’apprentissage et d’enseignement numériques, concrétisation des concepts de recherche, analyse des évolutions potentielles dans ce domaine
  • Analyse documentaire des guides des procédures de reconnaissance
  • Enquête par questionnaire : état actuel des formes d’apprentissage et d’enseignement basées sur les systèmes numériques et des tests d’aptitude sous influence numérique
  • Ateliers et entretiens avec des expertes et experts : test d’aptitude, bonnes pratiques et conséquences sur les procédures de reconnaissance
Transfert dans la pratique
Format : 2020
Etat du projet: 
En cours
Date: 
1.11.2019 - 30.6.2020
Responsable de projet: 
Partenaires: 
Mandant/-e-s: 
  • Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI