Projet

La qualité de la formation professionnelle initiale : comment les acteurs et actrices de la formation la conçoivent-ils et elles ? Comment module-t-elle l’engagement des apprenti.e.s ? Analyse inter-lieux de formation et développement d’un instrument scientifiquement fondé

Railways
La notion de qualité de la formation prend une place croissante dans les discours politiques sur la formation professionnelle en Suisse; elle est notamment inscrite dans la loi sur la formation professionnelle depuis plus de dix ans. Bien que le système de formation professionnelle initiale duale suisse soit reconnu nationalement et internationalement comme performant, ce constat repose avant tout sur des indicateurs économiques tels que le taux de chômage des jeunes. Or, afin de développer la qualité de la formation que fréquentent une majorité des adolescent.e.s et jeunes adultes en Suisse, il est essentiel de s’intéresser à la façon dont les acteurs et actrices de la formation (les apprenti.e.s, les enseignant.e.s en école professionnelle, les formateurs et formatrices en entreprise) définissent et perçoivent la qualité de cette formation. En ce sens, promouvoir la qualité de la formation pourrait favoriser le développement de compétences, améliorer l’engagement des apprent.i.e.s dans leur formation, voire réduire les risques d’arrêt en cours de formation.

Partant, cette étude vise à investiguer la qualité de la formation professionnelle initiale du point de vue de divers acteurs et actrices impliqué.e.s : les apprenti.e.s, les enseignant.e.s en école professionnelle ainsi que les formateurs et formatrices en entreprise. De plus, le projet aspire à comprendre quelles caractéristiques de la qualité favorisent ou, au contraire, restreignent l’engagement et le développement des compétences des apprenti.e.s sur les deux principaux lieux de formation que sont l’entreprise formatrice et l’école professionnelle. Finalement, dans une perspective d’application, un instrument d’évaluation formative sera développé, en collaboration avec des enseignant.e.s et personnes formatrices en entreprise, afin de leur permettre de considérer les perceptions des apprenti.e.s quant à leur formation pour éventuellement ajuster leurs pratiques.

Le projet prévoit l’investigation de quatre champs professionnels spécifiques, plus précisément ceux qui souffrent du plus fort taux de ruptures de contrats d’apprentissages : a) coiffure et soins de beauté, b) employé.e de commerce, c) construction et d) commerce de détail. Le choix de ces domaines de formation devrait permettre de dégager une vision complexe et critique de la qualité en formation professionnelle initiale. Si certains aspects de la qualité devraient être communs aux quatre champs professionnels, des spécificités sont également vraisemblables.

Au final, cette étude permettra d’enrichir l’état des connaissances sur la qualité de la formation professionnelle initiale ainsi que de mettre en place un instrument à visée pratique destiné aux enseignant.e.s, formateurs et formatrices.

Méthode

Le projet, constitué de plusieurs études, combine diverses méthodes de collecte et d’analyse des données (qualitatives et quantitatives). Trois phases auprès des acteurs et actrices des quatre champs professionnels précités sont prévues :

  1. La première phase consiste en la réalisation de focus groups afin de comprendre comment apprenti.e.s, enseignant.e.s, formateurs et formatrices conçoivent les caractéristiques d’une formation de bonne qualité.

  2. Sur la base des résultats de la première phase, un instrument (questionnaire) permettant aux apprenti.e.s de s’exprimer sur la qualité de leur formation à l’école et en entreprise sera développé et scientifiquement validé. Par ailleurs, le lien entre qualité perçue, engagement des apprenti.e.s et développement de leurs compétences sera analysé dans le cadre d’une enquête par questionnaire auprès d’une centaine de classes.

  3. En collaboration avec les futur.e.s usagers et usagères, l’instrument développé sera enrichi pour l’évaluation formative de la qualité de la formation par les enseignant.e.s, les formateurs et les formatrices.

Publications
Présentations
Etat du projet: 
En cours
Date: 
1.2.2018 - 31.1.2022
Responsable de projet: 
Partenaires: 

Prof. Barbara Stalder, PH Bern

Sponsor: 
Fonds national suisse de la recherche scientifique (subside N°100019_175880)